invivo éco-responsable

Depuis quelques années le spam, les rançongiciels et l’hameçonnage envahissent nos boites-aux-lettres. Ils ont de nombreuses causes, issues d’une relative insouciance originelle et de malversations délibérées, mais il en résulte systématiquement une consommation importante de bande passante, de stockage disque, de temps et d’énergie, sans même évoquer les conséquences d’un piratage qui réussi. En pratique, l’email, progrès majeur d’internet, est venu se joindre à la longue liste des ennemis, de l’individu, et … de notre planète. Les courriers indésirables représentaient plus de 50% du traffic d’inVivo qui est pourtant une messagerie professionnelle. 

Les abonnés inVivo, certains le sont depuis 1995, ont beaucoup et longtemps exposé leur adresse email sur internet essentiellement parce qu’il n’y avait pas de raison de penser que cela tournerait aussi mal. Ils sont, à ce titre, des victimes particulièrement touchées de la dégradation de l’email. La protection anti-virale d’inVivo ne suffit plus et il nous fallait adopter les technologies de demain.

Pour cette raison, et pour votre confort, inVivo évolue en instituant un des plus stricts contrôle des messages entrants et sortants possible :

  • Élimination du spam, des virus, des malwares et du phishing par la plupart des méthodes disponibles associées à un apprentissage continu, en entrée et en sortie ;
  • Technique de détection des virus cumulant toutes les méthodes en vigueur, blocage en entrée et en sortie ;
  • Support IPv6 ;
  • Restriction de taille des emails et de leurs pièces-jointes en entrée et en sortie (4 Mo, sinon utiliser http://grosfichiers.com) ;
  • Blacklistage, whitelistage par IA, audit exhaustif et à votre demande (délai de quelques heures) ;
  • Encryptage SSL/TLS, authentification de l’expéditeur ;
  • MARC, DKIM et SPF pour authentification de l’émetteur évitant d’être considéré comme spammeur ;
  • Risque de rejet par le destinataire minimisé ;
  • Enfin une couche régulière d’intelligence humaine surveille l’ensemble des opérations pour chaque compte !

Ces évolutions se font par l’usage de l’antispamcloud qui est une initiative de mise en commun de tous les spams recensés à des fins d’analyse fine par des procédés d’intelligence artificielle et de bigdata mining. La dépense énergétique liée à ces techniques représente autour de 10% du gain représenté par l’élimination des courriers indésirables. Le filtrage des messages ainsi obtenu est le meilleur actuellement possible et ne se retrouve, en moins achevé, que dans des messageries professionnelles de coût très élevé ou avec une exploitation de vos données (habitudes, contacts, mode de vie, etc).

Votre compte reste le même. Les comptes bloqués pour spam, exploitation frauduleuse ou dépassement de quota peuvent être rouverts à la demande. Hélas du fait des frais destinés à financer cette avancée technique la poursuite de l’usage d’inVivo se fera sur abonnement. En juin 2021 les comptes non poursuivis seront fermés (et l’espace disque récupéré). L’ouverture de nouveaux comptes se fera sur demande motivée en termes d’éco-responsabilité informatique et d’implication personnelle dans le monde du vivant. Pour les bénéficiaires des services inVivo qui souhaitent conserver des services gratuits, mais sans assainissement du trafic, la meilleure solution actuelle est protonmail.com, qui peut être associée à l’installation de logiciels de sécurité sur votre ordinateur personnel. 

Merci à ceux :
1) qui abandonnent leur compte invivo d’écrire à l’adresse support@invivo.edu : « je souhaite clore mon compte de messagerie invivo.edu »
2) qui s’abonneront en mai au nouveau service de messagerie d’écrire à l’adresse support@invivo.edu : «  je m’abonnerai aux services de la nouvelle messagerie, merci de conserver mon compte»
3) ceux qui ne répondent pas verront leur compte fermer au 1er juin 2021.

Tarifs : Abonnement annuel 3,9€/mois (règlement annuel en avril-mai, ces 2 mois sont offerts)